NOTRE TROISIEME SALON DU LIVRE L'ALGERAUVERGNAT du 6 AU 9 JUIN 2019

Séances dédicace du Pr Brahim Benyoucef de son livre"Le M'zab…" et de Nadia BOUKLI Hacène de son livre "L'échec Scolaire .."

L’AlgerAuvergnat est un salon du livre qui est l’émanation des échanges culturels auvergnats avec l’Algérie pratiqués par l’association AlgériaComEvent et je remercie tous les membres de l’association de m’avoir suivi et soutenue dans cette agréable aventure. Nous nous sommes donnés pour défi de faire mieux connaitre le livre francophone algérien, et plus particulièrement les livres édités en Algérie très peu ou pas représentés en France. Une manière de mieux faire connaitre les intellectuels algériens. Les livres algériens sont édités dans trois langues  au gré de chaque auteur: l’arabe, l’amazigh ou berbère, et le français. L’association AlgériaComEvent a choisi de s’intéresser au livre francophone pour des raisons évidentes. C’est vrai que lorsqu’on parle du livre francophone on ne peut s’empêcher de penser à la francophonie…sauf que l’Algérie est le seul pays qui a refusé d’adhérer à cet organisme  même si depuis la décision de Bouteflika en 2002 elle assiste aux sommets de la francophonie en tant qu’invité et non en tant qu’adhérent. Et pourtant…la langue française a une longue histoire avec l’Algérie des écrivains : ça a commencé avec Kateb Yacine, un grand classique algérien, contemporain d’Albert Camus , écrivain francophone qui a déclaré sa fameuse phrase : « le français est notre butin de guerre »ce qui a déclenché chez les autres écrivains   qui utilisaient le français  le sentiment d’utiliser cet espace pour des revendications éthiques et politiques. Tels les livres ‘’Nedjma de Kateb Yacine,’’ ‘’l’incendie de Mohamed Dib’’ ou en Afrique ‘’le Discours sur le colonialisme d’Aimé Césaire’’. Car en effet la langue française a joué un rôle très important car elle a porté les revendications des colonisés.

Aujourd’hui malgré que l’arabisation ait été décrétée en Algérie, le fameux butin de guerre si cher à Kateb Yacine est bien conservé et utilisé spontanément dans toutes les manifestations de la vie quotidienne :présente dans les radios, les journaux quotidiens, les affiches publicitaires, les courriers adressés aux administrations,  la langue de Molière se glisse dans les conversations, se mélange à l’arabe dans une phrase, jusqu’aux commentaires de matchs de foot. Le comble c’est quand deux individus algériens , l’un qui ne comprend que le kabyle et l’autre que l’arabe se rencontrent et qui grâce à la langue française arrivent à communiquer. Ceci pour vous dire qu’en Algérie  la langue française est  passée de butin de guerre à langue usuelle puis d’après l’explosion d’écrivains francophones à langue d’amour.

Yamina KHODRI, Présidente,  3ème AlgerAuvergnat, 6 Juin 2019

Cycle de Conférences au 3ème AlgerAuvergnat: ici "Vivre les hauts Plateaux d'AMARA Moussa

PROGRAMME DU 3èME ALGERAUVERGNAT

bulletin_adhesion

Pour toute adhésion ou souscription, vous pouvez télécharger et remplir le bulletin et nous le renvoyer à l'adresse indiquée.

A J-18 des RAED de Ghardaïa voici l'interview à Canal Algérie qui explique nos RAED

Interview début Octobre qui explicite le projet RAED, depuis nous avons respecté nos engagements concernant la tenue des classes d'eau et des classes d'architecture, Rendez-vous donc pour la suite et le meilleur, notre premier Festival RAED à Ghardaïa du 17 au 20 février 2017.Soyez les bienvenus!

Construisons des ponts de culture pour éviter les murs !

yamina KHODRI